fbpx

Ma méthode pour créer des photos naturelles !

Dans cet article je veux te partager la méthode que j’utilise pour créer des portraits naturels.

Je parle de méthodes mais je pourrais aussi parler d’astuces. Si tu me suis tu sais bien que pour moi il n’y a pas de méthode toute faite et que le plus important est d’être à l’écoute de ses ressentis et de ceux de ses clients.

Je fais du portrait depuis plus de 15 ans et j’ai appris à utiliser des techniques qui me permettent d’obtenir des photos naturelles assez facilement en séance.

Aujourd’hui, je voulais en partager 5 avec toi. ♥

 

1/ Créer un climat de confiance !

Si tu ne devais retenir qu’une chose ici, c’est bien ça !

Instaurer un climat de confiance, c’est la base dans toutes les relations. Et quand je te parle de relation, il s’agit même de la relation que tu vas créer avant la séance.

Tout commence lors du 1er échange, que ce soit par mail comme par téléphone. La personne que tu as en face va forcément se créer une représentation de la personne que tu es (et toi aussi d’ailleurs), c’est humain et l’être humain est assez fort pour reconnaître lorsqu’il y a quelque chose qui ne tourne pas rond.

Tu sais lorsqu’on dit « Cette personne, je ne la sens pas », c’est souvent parce qu’il y une différence de perception entre ce que la personne dit / fait et ce que tu ressens, ce que ton être et ton subconscient capte malgré toi.

On peut en devenir méfiant et perdre en naturel car on ne sait pas « qui » on a en face de soi.

C’est pour ça qu’être toi, sans mentir, sans fioriture, c’est la base d’une relation saine et équilibrée !

Je sais qu’il est parfois difficile pour mes clients de se livrer en séance. En même temps, je serai exactement pareil si je me retrouvais en face d’un inconnu. 😉

Alors, en essayant d’instaurer une relation réelle avant la séance, on arrive en étant déjà plus à l’aise.

Ce qui m’aide beaucoup aussi, c’est d’envoyer un questionnaire en amont de la séance où je pose beaucoup de questions à la personne pour sonder un peu qui elle est et où elle en est dans sa vie.

En faisant ça, je me suis rendu compte qu’une barrière tombait et qu’on rentrait un peu plus dans l’intimité. C’est un premier gage de confiance que l’on s’offre mutuellement.

Et puis n’oublie pas que dans une relation, chacun représente 50% de celle-ci. Le comportement d’une personne influe sur le comportement de l’autre, c’est ce qu’on appelle l’effet miroir. Si tu parles toi aussi de choses qui te touchent, si tu exprimes tes émotions telle que tu les ressens, tu donnes ta confiance à l’autre. Et en échange, il ou elle fera de même ;)

Tu veux apprendre à mieux te connaître pour créer des portraits plus naturels ?

Découvre comment organiser tes séances et comment interagir avec tes modèles afin de proposer une expérience unique et des photos qui leur ressemblent !

2/ S’intéresser vraiment à la personne en face de soi

Tu sais, lorsque tu arrives sur le lieu de ta séance, que tu te rends compte que la lumière n’est pas exactement ce que tu espérais, que l’endroit est tout petit et que tu n’as pas beaucoup de recul, bref, lorsque tu es stressé parce que ce n’était pas comme tu l’imaginais ? Je suis sûr que tu as déjà connu ça 😉

On peut vite être préoccupé par son matos, ses réglages, ses objectifs et, sans le vouloir, laisser son client seul et mal à l’aise.

Je vais te dire quelque chose qui va changer ta vie (enfin j’espère 😅) : Tu vas y arriver !

Laisse-toi un peu de temps pour tester, t’apaiser et ça va fonctionner (je n’ai jamais entendu le contraire !).

Le début de séance est toujours un moment de rodage où chacun s’apprivoise. Et c’est pour ça que je trouve super important de parler, de tout et de rien, de poser des questions à ton client pour le mettre plus à l’aise, de lui offrir quelque chose à boire. Bref, de faire tout ce que tu ferais avec un ami !

Ce qui est intéressant, c’est que grâce au questionnaire que j’envoie avant la séance, je connais globalement l’état d’esprit de la personne. Ce qu’elle aime dans la vie. Alors je n’hésite pas à rebondir sur certains sujets et même ceux qui peuvent être très intime. En réalisant une séance, tu photographies un moment de vie. Et si par exemple, à cet instant, ton client est en train de vivre une rupture, il me semble plus cohérent de lui faire vivre une séance tournée vers l’intérieure plutôt que de lui proposer de rigoler à grand renfort de blagues Carambar.

Tu vois dans ce cas précis, je ne suis pas sûr que la personne soit très naturelle si je lui raconte ma blague sur les steaks hachés qui s’étaient cachés sous une frite. 😂

Échanger va réellement te permettre de comprendre l’état d’esprit de la personne et de proposer une séance en accord avec le moment et avec qui elle est à cette période-là de sa vie.

Lever les yeux de son appareil, c’est voir en profondeur 😍

3/ Être authentique, le plus possible

Tu te souviens de l’effet miroir dont je t’ai parlé plus haut ? Et bien on y revient !

Si tu es authentique avec la personne, elle va forcément le ressentir. Surtout qu’en pleine séance, on est plus alerte sur l’autre et ses comportements. Ton client va se mettre à nu, te livrer une partie de lui-même et s’il ressent un changement dans ton attitude, il va avoir tendance à se fermer. C’est une histoire d’énergie tout ça, ça nous dépasse mais ton corps fait le travail pour toi 😉

Alors s’il y a bien un moment où tu ne peux pas mentir, c’est celui-ci.

N’hésite pas non plus à dire ce que tu penses à ton client. Si tu considères que la lumière n’est pas assez bonne, exprime-toi avec un “La lumière ne me plait pas, on va essayer quelque chose d’autre 😉”. Ton client te fera davantage confiance si tu lui exprimes tes interrogations plutôt que si tu caches tout et reste frustré dans ton coin.

Il faut comprendre qu’étant donné que ton client est seul face à ton objectif, il va avoir tendance à penser que si quelque chose ne marche pas, c’est à cause de lui. Rassure-le en amont, parle de lumière, d’ombre, de contre-jour afin de le décharger d’un poids.

Sois toi-même, exprime-toi et ne mens pas (cacher la vérité ne marche pas non plus 😉).

Partage avec sincérité tes ressentis et n’hésite pas à expliquer ce qui se passe afin de tranquilliser ton client.

4/ Faire beaucoup de photos pour capter le bon moment

Lorsqu’on est jeune, on reçoit beaucoup de conseils à droite à gauche (et à vrai dire, ça continue un peu toute notre vie 😅).

Quand j’ai débuté dans la photo, un photographe expérimenté m’a expliqué sa vision de la photographie en me disant que pour lui, un professionnel ne déclenchait pas à tout va et qu’il fallait limiter son nombre de prise de vues pour paraître plus sérieux. Je l’ai écouté religieusement et ai appliqué sa méthode car je me suis dit qu’en tant que photographe pro, il avait « raison ».

Mais voilà qu’après mes séances, lorsque je me mettais à regarder les photos que je venais de prendre, je me retrouvais toujours très frustrée et déçu de ne pas avoir des photos qui correspondaient vraiment à ce que j’avais pu ressentir. Je ne retrouvais pas l’intensité des émotions que j’avais vécu.

Après avoir ré-expérimenté la frustration post-séance de nombreuses fois, je me suis dit que quelque chose devait changer ! Je me suis dit « Jérémy même si ça ne fait pas professionnel, tu vas shooter davantage ! ».

Et alors là, un nouveau monde s’est ouvert à moi !

Je ne me retrouvais plus, penaud, avec mon unique photo du moment où ma cliente éclatait de rire mais j’avais à présent 5-6 photos de ce moment et je n’avais plus qu’à choisir celui qui symbolisait au mieux ce que j’avais ressenti.

Si tu as face à toi des modèles qui ne sont pas professionnels, il va te falloir arriver à shooter LE moment où la personne baisse la garde, où elle vient de s’évader pour un bref instant, où sans s’en rendre compte, elle vient de te regarder avec intensité – avant de se raviser 😉- et ça, c’est plus facile si tu multiplies les prises de vue.

Ca ne t’empêche pas, comme je te l’ai dis plus haut, de lever les yeux de ton appareil, un regard échangé en direct peut avoir beaucoup de jolies conséquences 😉

5/ Guider plus que diriger

C’est le grand dilemme ! Tu veux des photos naturelles mais en même temps, tu veux tel angle, telle lumière… Aaaah comment faire pour que la personne se sente toujours à l’aise malgré tes besoins ?!

Il y a ici plusieurs écoles.

Tu as des photographes qui laissent faire sans diriger, pour laisser place au naturel le plus total et qui sont comme des spectateurs face à la scène.

Cette technique peut être très intéressante mais elle fonctionne assez mal avec des modèles novices qui seraient mal à l’aise face à tant d’attente ! En plus tu ne peux pas maîtriser un minimum l’esthétique de tes photos. Si par contre tu shootes des mannequins, n’hésite pas à essayer cette méthode pour être surpris.e.

Une autre technique consiste à faire l’exact opposé de la méthode précédente. Dans ce cas-là, tu diriges la personne pour qu’elle se mette exactement là où tu veux, qu’elle fasse tel ou tel geste, qu’elle sourit ou non. Bref, tu es le maître total du moment. Cette méthode fonctionne très bien avec des mannequins professionnels, mais elle est carrément froide et ne va pas te permettre d’avoir des photos naturelles avec le commun des mortel. Ton modèle en vient à être comme un pantin et ne vivra pas nécessairement une belle expérience..

Du coup, j’ai mis au point ma propre méthode : je guide les personnes que je prends en photo. 😎

Ce que je fais, c’est que je suggère à mon modèle une situation “regarde par la fenêtre et imagine un coucher de soleil” comme ça, chacun fait 50% du travail (j’aime bien l’équilibre 😂) et on gagne en naturel tout en ayant une gestuelle/pose valorisante.

Jusqu’à maintenant, cette technique a plutôt bien fonctionné car elle permet de garder une certaine spontanéité tout en me permettant de contrôler un minimum la lumière et la direction que je veux donner à mes photos.

J’espère du fond du cœur que ces 5 conseils t’aideront à réaliser des photos plus naturelles. Car même si ce n’est pas une finalité en soi, je crois que l’on a tous envie de se voir tel que l’on est. Il est tellement agréable d’enlever son masque et de se sentir vrai ! ♥

Tu veux apprendre à mieux te connaître pour créer des portraits plus naturels ?

Découvre comment organiser tes séances et comment interagir avec tes modèles afin de proposer une expérience unique et des photos qui leur ressemblent !

Je t’embrasse fort et te dis à très vite pour un nouvel article. 🍻

En attendant, tu peux me suivre sur Instagram, Facebook, Youtube et tu peux même écouter mon podcast et t’abonner la lettre que j’envoie chaque semaine.

Jérémy