fbpx

Quand quitter son job salarié ?

On va parler de quitter son job ! Tu te demandes sûrement si tu es salarié, quel est le meilleur moment pour le faire ? Je vais tâcher de t’apporter un maximum de réponses pour que tu puisses y voir plus clair et développer le projet de tes rêves.

1/ Le moment parfait n’existe pas !

En réalité, je vais te dire une première chose, c’est qu’il n’y a pas de règles ! Par contre, je vais essayer de donner des éléments pour que tu puisses avoir dans ton raisonnement des billes pour savoir si c’est le bon moment ou pas.

Je pense que de toute manière il n’y a pas de bon moment. C’est quelque chose qui est figé. Ce qui compte c’est de savoir toi, comment tu te sens. Souvent tu vas ton entendre ton entourage te dire « Olala, il faut quitter ton travail absolument si tu veux développer ton projet, parce que si tu ne développe pas ton projet à 100%, ça ne peut pas marcher ». Tu as des personnes qui auront le discours inverse en te disant : « surtout pas, il faut que tu sois en sécurité, comme ça tu pourras développer ton activité sans stress ».

Je pense que ce qui compte, c’est de faire l’un ou l’autre, ou un équivalent d’un peu des deux, être à mi-temps par exemple. D’aller dans un extrême de je quitte tout, je fonce ou alors je garde mon activité salariale et je développe mon projet à côté. Il ne faut pas faire ce choix par rapport aux avis extérieurs mais en fonction de toi, de qui tu es, de tes peurs, de tes besoins et de ta façon de voir le monde.

Tu veux faire grandir ton entreprise et te développer personnellement ?

Rejoins la Communauté GRAOU Académie pour gagner en clarté dans tes projets, te transformer personnellement et décupler ton énergie et ton bien-être au quotidien !.

2/ Laisse la peur de côté

Pour certaines personnes c’est très compliqué de tout lâcher. La peur derrière c’est le besoin d’un revenu, pour nourrir ses enfants par exemple ou pour payer son loyer. La peur de se dire je me lance dans un nouveau projet va être trop importante et ça va avoir tendance à bloquer.

Souvent ce qui va se passer pour ces personnes, c’est qu’elles vont se lancer et les choix qu’elles vont faire ne seront pas nécessairement les bons parce qu’ils seront réalisés par la peur. Le choix de se dire par exemple, je prends cette prestation parce que ça me fait un revenu, même si je n’ai pas envie de la faire. Bien sûr si la personne a le chômage par exemple, ça peut aider dans la gestion des peurs.

Finalement quel est le but de quitter le salariat si c’est pour s’enfermer dans une autre prison, où on ne fait pas ce qui nous plait.

Souvent il y a une croyance qui est ancré, qui est que lorsqu’on quitte le salariat pour un projet personnel, on a déjà la « chance de le faire ». Du coup, on a tendance à tout accepter, tous les trucs négatifs. Ma vision c’est que c’est beaucoup plus sain et important de s’apporter de l’amour. Si on quitte quelque chose c’est pour faire autre chose qu’on kiffe à 100% !

Tu peux clairement arriver en tant qu’entrepreneur, à kiffer ton quotidien, à arriver à développer tout ce que tu veux mais en étant connecté à ce qui te fait vibrer. Si tu fais tes choix par rapport à la peur ou à une énergie du manque en te disant qu’il faut juste que tu rentres de l’argent, et que tu choisis tes projets en fonction, ça va tenir un moment mais ça ne va pas te faire vibrer. Tu risques même de te dégouter à force.

 

 Si dans ton caractère tu es plutôt fonceur, battante, en mode j’ai besoin d’avoir l’esprit totalement libre pour développer un projet et que tu sais que tes peurs, tu vas arriver à les surmonter, je t’invite à te libérer de toutes les contraintes que tu peux avoir. Lance-toi à fond !

C’est ce que j’ai fait, j’étais salarié il y a plus 8 ans ! Je me suis dit que si je continuais en parallèle de mon emploi, je n’arriverais pas à développer les choses comme je le voulais. Avec mon caractère, j’avais vraiment besoin d’être focus. Je savais que si j’avais besoin d’être focus sur plusieurs à la fois, j’aurais été flemmard et j’aurais du coup procrastiné en pensant avoir le temps.

 

Si dans ton caractère, tu as tendance à te dire, ok ce projet est super important. Le fait d’être salarié comble un vrai besoin chez moi et je sais que j’ai la rigueur, dans ce cas là c’est pertinent de garder ton emploi. Tu sais que ça te met en sécurité et que ça te permet de faire grandir ton entreprise à côté sans stress.

 

C’est vraiment important à mon sens, de rester dans une forme de sécurité pour donner toutes les chances à son projet de se réaliser. J’ai vu autant de personnes qu’on réussi à tout plaquer et à se lancer dans quelque chose car c’était dans leur caractère que de personnes qui se sont dit qu’elles mettaient leur projet de côté, tout en gardant leur travail. Dans le second cas, ça avance moins vite car ça prend du coup plus de temps, mais avec cette sécurité, il y a moins de pressions chez ces personnes.

Quitter son travail pour devenir freelance

3/ Trouve l’équilibre

L’important c’est de trouver cet équilibre lorsque tu te lanceras pour que la peur ne prenne pas là-dessus et que tu n’acceptes pas tout ce qu’on te propose si ça ne te convient pas. Généralement quand on lance son projet et qu’on a un job à côté, on voit surtout le positif, on n’a pas de contraintes. Par contre lorsqu’on se lance à 100%, c’est là qu’on commence à nous mettre de la pression supplémentaire car il y a l’aspect financier qui rentre en jeu.

Donc ça vaut vraiment le coup de voir comment tu fonctionnes, quelles sont tes besoins. Questionne-toi sur comment tu peux garder de la joie quotidiennement. La joie c’est vraiment une métrique importante pour moi. Comment peux-tu te faire plaisir ? Comment ne pas s’enfermer dans quelque chose qui va être contraignant ? Il faut que tu fasses quelque chose qui te nourrisse et qui t’apporte le maximum de bonheur possible !

 

Donc à cette question de « quand quitter son job de salarié ? », bien évidemment je n’ai pas de réponse toute faite pour toi. Je ne suis pas là pour prendre la décision à ta place. L’idée c’est vraiment de peser un peu tout ça, de peser ce pourquoi tu vas être à l’aise mais au bout d’un moment n’oublies pas qu’il faut y aller !

Il y a quelque chose dont je n’ai pas parlé avant et qui pourtant est fondamental, c’est ton mental. Souvent, plus on recul un projet, plus on en met une charge émotionnelle dessus. Si c’est vraiment un projet de cœur, quelque chose qui te porte, prend une décision aujourd’hui !

Soit tu y vas en étant salarié à côté, soit tu y vas à 100%, ou encore tu te laisses du temps et dans ce cas là il te faut une deadline. Ce qui est important c’est de lâché le mental, d’y aller et d’être dans l’action et dans le faire.

Quand tu es dans l’action, tu es vraiment connecté à quelque chose de concret et tu vas comprendre si ton projet peut fonctionner ou pas. Tu vas comprendre peut-être que la manière dont tu l’as imaginé ne t’apporte pas de clients donc tu vas pouvoir le restructurer pour répondre à un vrai besoin. Ou alors peux te rendre compte que ce que tu as prévu de faire ne te correspond pas et que tu n’as pas envie de le faire. C’est peut-être un autre projet qui t’attend !

 

Donc mon dernier conseil c’est vraiment de passer à l’action et de foncer ! Tu n’auras les résultats que si tu mets des choses en application. Connecte-toi à tes besoins et prend une décision à savoir si c’est le moment ou pas de quitter ton job salarié 

Tu veux faire grandir ton entreprise et te développer personnellement ?

Rejoins la Communauté GRAOU Académie pour gagner en clarté dans tes projets, te transformer personnellement et décupler ton énergie et ton bien-être au quotidien !.

Je t’embrasse fort et te dis à très vite pour un nouvel article. 🍻

Et en attendant, si tu as envie d’échanger avec moi ou simplement me suivre, il te suffit de cliquer sur les icones ci-dessous.

Jérémy

Instagram

Youtube

Podcast

Facebook