fbpx

Photographe : Comment fixer tes tarifs ?

Il se peut que tu ressentes un réel décalage entre la réalité et le prix que tu imagines mettre pour une prestation. Pour tout te dire, c’est normal, parce que c’est certainement l’une des choses les plus difficiles à faire.

Après s’être penché dans l’article précédent sur le côté psychologique du tarif, on rentre un peu plus dans la méthodologie et on s’intéresse aujourd’hui à la mise en place concrète de tes offres de prix !

1/ Apprends à te connaître pour pouvoir être à l’aise avec tes tarifs !

Je vais te donner la recette magique (et pourtant tu sais que je n’aime pas les formules magiques 😉) pour arriver à vendre ta séance au prix que tu souhaites : CROIS-Y !

Même si cette phrase peut paraître extrêmement simple, si tu n’es pas la première personne à être convaincu que ta séance vaut ce prix-là, qui le sera ?

Pour y croire, il est essentiel de savoir qui tu es.

En te connaissant suffisamment, en étant conscient de tes forces, de l’expérience unique que tu fais vivre à tes clients, de l’énergie que tu mets à chaque séance, tu réalises que ton travail a une valeur ✨

Et cette valeur est propre à toi. Aucune personne ne sera jamais capable de faire exactement comme toi et cela rend ton travail unique.

Dans la société d’aujourd’hui, la valeur que tu apportes à un produit ou un service se traduit par un prix. Et c’est avec ce prix que tu dois être à l’aise car il symbolise ton travail.

Avec le temps, tu verras que ta technique, ta méthodologie, ton expérience et encore bien d’autres aspects, vont se transformer.

Tu auras certainement acquis de nouvelles compétences et il sera important que tu prennes conscience de ton évolution pour pouvoir repenser le prix de tes offres pour les rendre plus cohérente avec la valeur que tu apportes.

Mais chaque chose en son temps, car pour le moment, tu dois prendre conscience de tout ce que tu fais et prendre/garder confiance en toi 💛

Tu veux apprendre à construire des tarifs qui vendent ?

Découvre ma formation « Comment construire des tarifs qui te correspondent ! » et aligne tes offres de prix avec tes valeurs profondes pour vendre tes séances et tes mariages plus facilement.

2/ Calcule un prix qui corresponde à un objectif précis et réaliste !

La difficulté que je remarque le plus souvent auprès des photographes qui veulent se construire un tarif, c’est le fait qu’ils ont du mal à avoir un objectif de chiffre d’affaires précis.

On pense souvent le problème à l’envers en se disant que si l’on vend une séance à 250€, elle sera plus abordable qu’une séance à 350€, ça rassure donc de mettre un prix bas.

Mais, lorsqu’on pense de cette manière, on réfléchit par rapport à une vision hypothétique d’un client et de ce qu’on croit être une réalité.

Le problème, lorsqu’on raisonne comme ça, c’est que le photographe se retrouve déconnecté de ses besoins à lui.

A mon sens, il faut d’abord se questionner sur ses besoins personnels réels et décider d’un tarif en fonction.

Par exemple, si j’ai besoin de réaliser 2500€ de chiffre d’affaire par mois pour vivre de la photographie, je peux faire :

➡ 10 séances à 250€
➡ 5 séances à 500€
➡ 1 mariage à 2500€

Et je vais t’éclairer sur un point qui revient assez souvent.

Si tu veux gagner 5000€ par mois mais que tu n’es prêt à t’investir qu’une demi-journée par semaine, ça ne va pas fonctionner (désolé de te décevoir 😉).

Ton objectif de chiffre d’affaires doit être proportionnel à l’énergie que tu vas mettre dedans.

Un peu comme un sportif qui ne veut s’entraîner qu’une fois par semaine au lancer de marteau, il ne peut pas derrière imaginer réellement terminé avec une médaille d’or aux jeux olympiques !

Ton énergie = ton chiffre d’affaires !

3/ Choisis des supports qui portent ton message !

Ce n’est pas parce qu’on vit dans un monde ultra connecté que nous sommes arrivés à nous détacher des objets concrets, que l’on peut toucher et qui rassurent.

Je peux te le garantir, les tétines de biberon en Bluetooth ne sont pas pour demain 😝

Alors même si en grandissant, nous avons moins besoin de serrer notre doudou contre nous, les objets que l’on garde ont une place particulière.

Ils symbolisent un moment, une époque, une expérience et sont une trace tangible que OUI, on a bien vécu ça.

Alors, lorsque je te parle de supports, je te parle de toutes ces petites attentions que tu peux rajouter à ton offre. Il peut s’agir d’albums photo, de tirages, d’encadrements…

Et je peux te garantir que l’effet est impressionnant !

A mes débuts, je me suis contenté de proposer uniquement des fichiers numériques avec mes séances. Je ne m’étais jamais vraiment questionné sur les supports car à l’heure d’Internet et des clés USB, je me demandais qui voudrait bien encore avoir un album photo chez lui.

Mais, en voyant que je peinais à vendre mes séances, j’ai décidé de rajouter des tirages.

L’effet a été immédiat 🚀

Avec ce support-là, les gens avaient vraiment la sensation “d’acheter” quelque chose et ça les rassurait.

Et puis il faut le dire, de mon côté, j’ai le sentiment de pleinement finaliser l’expérience que je propose à mes clients en leur permettant de voir quotidiennement leurs souvenirs.

Depuis cette expérience, j’ai toujours proposé des supports avec mes séances. Il s’agit de supports qui me plaisent et que j’affiche chez moi. C’est d’ailleurs ce que je te conseille, fais le choix de quelques supports uniquement et choisis-les en fonction de tes goûts personnels.

L’erreur que l’on peut commettre ensuite, c’est de vouloir TOUT proposer au risque de perdre son client.

Tu imagines, si pour une séance d’une heure, tu as 30 photos et 5 tirages, puis pour une séance de 2h, tu as 50 photos et 1 album, pour une séance de 3h, 60 photos et 10 photos sur socle…

Là, tu risques d’avoir l’effet inverse, tes clients auront l’impression de “se perdre” dans tes offres en devant en choisir une plus qu’une autre.

Si tu veux mon avis, reste simple et contente-toi de seulement quelques supports et structures d’offres qui te parlent profondément.

4/ Ne regarde pas ce que font les autres 🙅🏻‍♂️

C’est une phrase que l’on entend depuis tout petit et ce n’est pas pour rien (à moins que tes parents étaient dans la comparaison et pour le coup ton problème vient peut être de là…) 😉

Ne te compare jamais à ton voisin, car tu ne ressembles en rien à lui, surtout en matière de tarification.

En fonction du temps disponible que tu accordes à la photographie, des supports choisis, de tes charges… tu as un tarif qui t’est propre.

Il se peut que ton voisin photographe propose lui aussi des séances de 2h avec 30 photos avec un prix 30% moins cher que toi.

Est-ce que cela veut dire que tu es trop cher ?

Sûrement que non…

Peut-être qu’il n’a pas de loyers à payer, pas de frais de déplacement… ou peut-être même qu’il ne sait pas comment organiser ses tarifs (et auquel cas ma formation pourrait l’aider et tu ferais une bonne action en lui partageant la page de présentation 😅).

Tu ne peux jamais avoir toutes les infos, ni le contexte de ce que vivent les autres alors bases-toi uniquement sur toi et sur des chiffres concrets qui te concernent.

Tu veux apprendre à construire des tarifs qui vendent ?

Découvre ma formation « Comment construire des tarifs qui te correspondent ! » et aligne tes offres de prix avec tes valeurs profondes pour vendre tes séances et tes mariages plus facilement.

5/ Va à l’essentiel !

Je sais que c’est très difficile de faire simple lorsqu’on peut faire compliqué (c’est une phrase que je me répète souvent) ! 😝

Et puis on a parfois l’impression que ça fait plus pro d’avoir beaucoup d’offres avec plein de détails, d’options infinies… Le résultat, c’est que c’est souvent le contraire et surtout, ça te dessert.

Avoir entre 2 et 3 offres différentes est pour moi la meilleure option, car elle permet de répondres à plusieurs besoins sans pour autant dévaloriser ton travail.

En faisant ainsi, tu peux toucher différentes cibles et le prospect a le choix dans l’offre qu’il va prendre sans pour autant se sentir perdu dans un océan de possibilité.

A toi ensuite de l’aiguiller et de l’inviter, en fonction de ses envies et besoin, à partir sur une offre plus importante pour augmenter ton panier.

Simplifie toujours au maximum tout ce que tu fais afin que l’information soit assimilable facilement.

Finalement, tu vois que c’est assez simple de construire ses offres. 😁

Après avoir appris à te connaître et compris à quel point tu es un.e photographe unique, il te reste maintenant à mettre au point des objectifs de chiffre d’affaires clair et précis basés sur des données concrètes.

N’oublie pas d’être à ton écoute et de t’auto-persuader que OUI, tu peux le faire et que OUI, tu le mérites, c’est la clé pour pouvoir arriver à vendre.

Ton cerveau ne fait pas la différence entre ce qui est réel et ce que tu crois qui l’est (c’est comme ça que 6 personnes qui vivent un moment identique le raconteront de manière très différentes selon ce qu’ils ont ressenti et perçu) !

Et pour terminer, n’imagine pas qu’il y ait de bons ou de mauvais tarifs car ce n’est pas le cas.

Comme toi, chaque tarif est unique et dépend de tes charges, du travail que tu fournis, du temps passé, de la valeur que tu te portes ou encore de l’expérience que tu proposes.

——–

Je t’embrasse fort et te dis à très vite pour un nouvel article. 🍻

En attendant, tu peux me suivre sur Instagram, Facebook, Youtube et tu peux même écouter mon podcast et t’abonner la lettre que j’envoie chaque semaine.

Jérémy